vendredi 14 décembre 2012

MOOC : le savoir à la portée de tous



Je pense que nous sommes à l'aube d'une révolution : grâce au progrès technologique, notamment au cloud computing, toute personne correctement équipée pourra assister depuis son domicile ou son lieu de travail, à un enseignement de qualité.

MOOC


MOOC est un acronyme qui signifie Massive Open Online Course.

Ce concept émergent est déjà incarné par plusieurs acteurs notamment Coursera.

Choisssissez un cours parmi des thèmes aussi variés que les statistiques financières, l'improvisation en Jazz, les patterns d'architecture logicielle, la biologie, .....

Imaginez un amphi virtuel de 50 000 personnes ...

Imaginez un professeur renommé et maître dans son domaine ...

Imaginez que tout cela est gratuit ...

Voilà, vous y êtes , vous assistez à un MOOC.


Diffusion du savoir et domination culturelle


Les perspectives offertes par ce nouveau mode de transmission du savoir sont stupéfiantes.

D'un point de vue, de la transmission du savoir, cette technologie est porteuse d'espoirs énormes pour les pays émergents.

C'est une occasion unique pour les étudiants ou les adultes en formation continue de bénéficier d'un enseignement de qualité.

D'ailleurs, les premières statistiques autour de Coursera montre que le concept séduit : plus d'un million d'inscrits dans 196 pays.

On peut imaginer des informaticiens du Bangladesh rassemblés dans une salle de cours équipée d'une connexion correcte assistant à un programme de quelques semaines donné par Martin Fowler.

Ce concept pourrait réduire l'écart entre les pays riches et les pays émergents dans certains domaines.

Cependant, la transmission d'un savoir n'est jamais neutre et porte une vision du monde.

En l'occurrence, les principaux fournisseurs de MOOC sont américains avec une grande majorité de professeurs anglo-saxons.

Quelle vision du monde vont-ils promouvoir ?

Nous savons déjà que des courants extrémistes aux états unis tentent de remettre en cause les sciences du vivant au profit d'interprétation religieuses.

Quelle sera l'influence de ces courants sur les MOOC de biologie par exemple ?

Bref, que des questions passionnantes et parfois inquiétantes ...


Aussi efficace qu'un vrai cours ?


A vrai dire, je n'en sais encore rien  !

Je suis inscrit pour l'instant à une session qui démarrera en avril 2013. 

Ce cours est donné par un des plus grands musiciens de Jazz en activité sous l'égide d'une université mondialement célèbre qui a formé de grands musiciens, à savoir Gary Burton et l'université Berklee school of music.


Plusieurs points sont connus :
- le cours est virtuel et différé : il s'agit de vidéos pré-enregistrées 
- des exercices sous la forme de quizz voire corrigés par des pairs sont proposés
- les professeurs sont exceptionnels
- les cours sont en Anglais pour la majorité 

Certains diront que rien ne remplace la présence et les conseils d'un professeur. Peut-être ...

Mais un vrai cours nécessite une disponibilité et implique des contraintes qui sont difficilement compatibles avec par exemple un travail à plein temps.

D'autre part, la qualité d'un professeur et la disponibilité intellectuelle de l'élève sont déterminantes pour l'acquisition d'un savoir.

Sans ce concept de MOOC, quel est la probabilité que je trouve les ressources et le temps nécessaire  pour suivre l'enseignement de ce musicien d'exception ?

Elle est à peu près nulle ...

Je suis donc impatient de suivre l'enseignement de ce grand musicien !




Je relaterais dans ce blog mon expérience.








Contrat Creative Commons
the jee architect cookbook by Olivier SCHMITT est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire